Je ne sais pas vous, mais moi j’adore jardiner. Je viens de réceptionner ma maison, et je me posais la question fatidique : quand semer mon gazon ? Car pour l’instant c’est une étendu de terre :-). Heureux nouveau propriétaire comme moi, vous n’avez, à l’extérieur, qu’un lopin de terre encore vierge de toute végétation. Vous imaginez déjà vos enfants courir derrière un ballon et vous, installé sur un transat. Pour que le tableau soit idyllique, il est impératif que vous habilliez votre terre d’une belle pelouse. Mais semer son gazon ne s’improvise pas il faut le faire au bon moment. Je me suis alors renseigné pour vous.

Y-a t-il des périodes pour semer du gazon ?

Heureusement pour les jardiniers, deux saisons se prêtent tout particulièrement à cette activité. A l’automne, quand la terre commence à se mettre en repos pour l’hiver et au contraire, au printemps quand tout commence à renaître après la période de froid.

Bien entendu votre choix va être déterminé en fonction de l’endroit de France où vous résidez. Il est évident qu’il faut éviter les périodes de sécheresse et de gelées. Le climat du sud étant plus propice, il est possible de mettre les semis, quelquefois dès fin février, alors que les régions plus au nord devront patienter jusqu’à avril, voire mai, pour être certain de la pousse.

De manière générale, il est plutôt conseillé d’opter pour la période de début septembre (hors canicule), jusqu’à la mi-novembre, pour planter son gazon. Cela laissera aux jeunes pousses le temps de germer dans la terre et de faire leur apparition aux premiers soleils du printemps.

Comment sème-t-on de la pelouse ?

Après la question « Que semer son gazon ? » nous pouvons nous demander : « Comment le semer ? »

Dans un premier temps, après avoir désherbé, vous devez vous assurer que votre sol présente les propriétés pour faire pousser de l’herbe.

Pour en être certain, il est préférable de l’amender en y apportant du terreau, du sable ou de la tourbe, en fonction de la nature de votre terrain.

Une fois cela fait, retournez la terre sur 20 cm. utilisez une bêche si vous avez une petite parcelle ou une motobineuse. Le fait de travailler la terre va permettre aux différents apports que vous avez mis de se mélanger harmonieusement.

Nivelez le jardin avec un râteau pour enlever les derniers cailloux et passez un rouleau de jardin. Le sol doit être bien tassé. Semez les graines de gazon en respectant les indications du fabricant. On estime généralement qu’il faut mettre 30 g par m² de terrain.

Les pelouses sont à choisir en fonction de l’usage qui va en être fait (passages fréquents, sport etc…). Deux passages sont nécessaires ; on pratique donc une plantation en croisé ; c’est-à-dire une deuxième jetée de graines à la perpendiculaire de la première. Jetez devant vos pieds, à la volée, les graines de pelouse. Mettez un peu de terreau en fine pluie. Repassez le rouleau de jardin pour enfouir un peu les graines et arrosez. Attention, il est nécessaire d’arroser en pluie très fine, avec un pommeau d’arrosoir, pour ne pas écraser ni enfouir les semis.

La pelouse pousse en général relativement rapidement : vous devriez voir les fruits de votre labeur faire leur apparition sous une dizaine de jours. Evitez le piétinement. Au bout de quelques semaines, quand votre gazon aura déjà atteint 5 cm de hauteur, repassez le rouleau pour être certain que les racines soient bien prises. La première tonte ne s’effectue que quand les brins de gazon sont à 10 cm.