Bonjour à tous, dans cet article, je vais vous parler de polygel. Je vous dévoilerai tout ce que je sais du sujet.

Le polygel, c’est quoi ?

Polygel est un hybride entre le gel et l’acrylique, conçu comme une synthèse des deux produits et donc des deux méthodes de reconstruction.

Comment faire du polygel ?

Les ongles en polygel se font avec des capsules, un pinceau, une lampe Uv, Base coat, repousse cuticules, etc. C’est ce qu’on retrouve dans un kit polygel. Il peut contenir différent type de tube en couleur et offre un résultat parfait. Suivant la taille et le doigt, l’esthéticienne pourra faire une superbe finition, étapes par étapes. Le polygel est très utilisé dans le nail art.

Avantages du polygel :

1- Le polygel (également appelé gel acrylique ou acrygel) est un produit pour la reconstruction des ongles né de la synthèse de deux autres systèmes de reconstruction bien connus, celui du gel (gel dur, durcit dans une lampe UV/LED) et celui de l’acrylique (poudre/polymère acrylique + monomère, durcit dans l’air). Le gel acrylique ne coule pas comme du gel (en fait, il a une consistance presque solide) mais tout comme il durcit dans une lampe UV/LED et non dans l’air comme l’acrylique. Il présente essentiellement les avantages des deux produits

2- C’est un excellent système de reconstruction pour les moins expérimentés, mais il est aussi souvent préféré par les professionnels en raison de sa rapidité. De plus, je peux dire que c’est vraiment pratique pour ceux qui font la reconstruction de leurs propres mains, comme moi ! (Avec le polygone, j’ai accéléré le processus sur ma main droite !).

3- Le liquide qui est utilisé pour modéliser le polygone est appelé Slip Solution. Il n’est pas le même que le monomère acrylique, ne contient pas les mêmes substances et n’a pas la même odeur piquante caractéristique. Il est utilisé parce qu’à l’état naturel, l’acrygel est beaucoup plus ferme et plus collant qu’un gel traditionnel, et qu’il est impossible de travailler avec lui à moins de le ramollir avec de la Slip Solution.

4- Contrairement aux gels, le polygone ne s’auto-nivelant pas, mais d’un autre côté, il ne goutte pas et reste là où vous le mettez. Contrairement aux acryliques, qui n’ont besoin que d’air, les gels acryliques ont besoin d’une lampe pour se polymériser. Dans une lampe LED, cela ne prend que 30 secondes et pendant le processus de durcissement, le polygone ne provoque pas de chaleur excessive sur les ongles (comportement typique des gels traditionnels).

5- Le polygel est plus élastique que l’acrylique, plus résistant que le gel et plus léger que les deux. (A ne pas sous-estimer pour ceux qui aiment porter des ongles très longs, n’est-ce pas ?)

6- Le polygel peut être utilisé pour les ongles à main levée ou à double forme, mais il peut également être utilisé pour recouvrir les ongles naturels ou pour créer de petites décorations.

7- Le gel acrylique est généralement disponible en version transparente et dans différentes nuances de rose/nuage, mais il peut être coloré à volonté en le combinant avec la couleur du gel, des semi-permanents ou des pigments.

8- Sur une couche de polygone, on peut appliquer pratiquement tout : des gels colorés, des vernis à ongles semi-permanents et des vernis à ongles traditionnels (mais n’oubliez pas de les enlever avec des solvants sans acétone !)

9- La préparation de l’ongle avant l’application est la même que pour les gels traditionnels, de sorte que le cutter n’est pas nécessaire (mais il pourrait être nécessaire de retirer la marche sous l’ongle pendant la recharge).

10- Le polygone est enlevé par limage (seuls les résidus peuvent être dissous comme pour le vernis à ongles semi-permanent). Veuillez tenir compte de cet aspect et n’oubliez pas que si vous ne savez pas comment limer correctement, vous pouvez sérieusement endommager vos ongles. Si vous n’êtes pas un expert, pensez à choisir un produit à tremper (j’ai parlé de la façon de dissoudre le vernis à ongles semi-permanent dans cet article).